Quelle technique de respiration pour méditer?

La respiration est une fonction vitale essentielle mais pas seulement.

En effet, la façon dont nous respirons peut aussi montrer dans quel état psychique nous sommes à un moment donné.

Par exemple une personne en colère, anxieuse ou stressée aura une respiration courte et saccadée la plupart du temps car elle ne porte pas une assez grande attention à la respiration.

La méditation doit nous permettre de retrouver notre calme et de nous sentir mieux dans notre corps en écoutant notre moi intérieur.

Mais afin de pouvoir bien méditer, il est important voir même primordial de savoir bien respirer.

D’ailleurs c’est la première chose que l’on apprend pendant un cours de méditation.

Le fait de méditer doit avant toute chose nous permettre d’être en paix avec nous-même, d’être plus heureux, etc…

Cela doit aussi nous ouvrir vers d’autres perspectives.

Quelle technique de respiration pour la méditer?

Comment bien respirer pour bien méditer?

Il est important de comprendre que la méditation est avant tout une méthode pour simplement nous aider à ouvrir notre corps et notre esprit à d’autres choses que la société dans laquelle nous vivons.

Cependant comme la méditation doit nous aider à être plus calme, à faire le vide, il est important d’avoir une respiration lente et profonde afin de pouvoir évacuer le stress et toutes les tensions qui sont dans notre corps.

Pour bien respirer, c’est très simple en réalité.

Il faut tout d’abord se mettre sur le dos.

Puis, vous posez une main au niveau de votre poitrine et la seconde sur votre abdomen.

Vos mains vont vous permettre de mieux ressentir tout ce qui se passe quand vous respirez.

Commencez par faire une profonde expiration pour bien rejeter tout l’air qui est dans votre corps et ce à tous les niveaux c’est-à-dire au niveau abdominal, thoracique et scapulaire.

Ensuite, vous allez inspirer doucement et tranquillement par le nez pour remplir l’abdomen.

Vous devez le sentir se gonfler et grossir comme un ballon.

Il faut inspirer longuement pour que votre poitrine et vos épaules soient aussi remplies d’air.

La troisième phase est l’expiration qui doit se faire toujours de façon lente et progressive.

Il est aussi important de bien rejeter l’air en commençant par les épaules, la poitrine puis pour finir l’abdomen.

Faites cela plusieurs fois par jour pour bien l’assimiler.

Avec le temps, vous pourrez le faire dans toutes les positions ce qui vous permettra de méditer n’importe où.

Relâchez son diaphragme pour pouvoir méditer

La respiration profonde avec le diaphragme débloqué est essentielle pour pouvoir bien méditer.

Le diaphragme est le muscle le plus important pour bien respirer car il gère nos différentes émotions qu’elles soient bonnes ou pas.

Par exemple, pendant une période de stress, vous aurez le souffle court et une respiration saccadée car votre diaphragme va se bloquer.

Dans ces conditions, il est difficile voire impossible de faire de la méditation.

Avec de simples travaux pratiques, vous pouvez apprendre à garder ce muscle détendu en toutes circonstances.