Comment pratiquer la méditation de pleine conscience ?

Parmi les techniques de méditation les plus prisées par de nombreuses personnes se classe la méditation pleine conscience.

Cette pratique consiste à accéder à la pleine conscience encore désignée par « Mindfulness ».

Connue comme une technique anti-stress, elle permet de ralentir le temps d’endormissement et d’améliorer la qualité du sommeil.

Comment pratiquer la méditation de pleine conscience

Elle permet également de diminuer les obsessions, les ruminations et l’intensité des émotions négatives.

Choisissez la bonne position

Pour bien pratiquer la méditation pleine conscience, il est important de choisir la bonne position.

Pour ce faire, vous pouvez opter pour la position du tailleur ou encore celle du lotus.

De toutes évidences, peu importe celle que vous allez choisir, étalez un tapis et installez-vous là-dessus afin de ménager vos pieds.

Pour être à l’aise, asseyez-vous sur un coussin.

En revanche, si cette position ne semble pas vous convenir, asseyez-vous sur une chaise.

Maintenez votre dos bien droit tout en gardant les pieds posés à plat par terre.

Après cela, gardez vos jambes l’une contre l’autre avec les mains posées sur les genoux.

Pour éviter de dormir, n’optez pas pour la médiation pleine conscience en position allongée.

Optez pour une bonne posture

Au cours de la pratique de cette méditation, il est important de trouver le bon équilibre pour votre corps afin de favoriser l’équilibre de l’esprit.

Pour cela, vous devez vous détendre en maintenant le dos droit.

Cependant, vous n’êtes pas forcément tenu de rester tendu et contracté durant tout l’exercice pour rester droit.

Par moment, allongez la colonne et trouvez l’inclinaison du dos qui vous permettra de rester droit sans faire trop d’effort.

Si vous vous sentez bien dans cette position, maintenez-la et détendez le reste du corps.

Gardez ensuite les yeux fermés ou ouverts et focalisez votre attention sur le moment présent.

Observez les signaux faibles autour de vous et n’essayez pas de faire le vide dans votre mental.

Laissez les pensées, les sensations, les sentiments négatifs passés.

Focalisez-vous sur les sensations produites

Pendant votre méditation pleine conscience, attardez-vous sur vos sensations intérieures.

Pour ce faire, concentrez-vous sur vos sentiments, vos angoisses, vos pensées et vos angoisses.

Focalisez-vous sur toutes les sensations qui inondent votre esprit au fur et à mesure que vous êtes en plein exercice.

Dès que ces sensations apparaissent, laissez-les jusqu’à ce qu’elles repartent.

L’autre précaution est de prêter attention à vos sensations extérieures.

Elles sont apportées par le corps et par vos sens.

Notez ces sensations et laissez-les s’en aller naturellement.

Ouvrez le champ attentionnel

La pleine conscience est une pratique qui se déroule naturellement et qui ne vous demande pas des efforts.

La première phase est l’ouverture maximale du champ attentionnel.

Elle est liée à tout ce qui est présent à l’esprit minute après minute.

Que ce soit la respiration, les sons, les sensations corporelles, les pensées et les émotions.

En effet, durant votre pratique de cette méditation, ne contrôlez rien.

Ne cherchez pas non plus à analyser tout ce qui se passe dans votre être.

Observez simplement les changements dans votre cerveau.

c’est prouvé méditer fait du bien au cerveau.

Ne jugez rien et ne cherchez pas à vous culpabiliser.

Laissez-vous emporter par vos pensées.

Qu’elles soient négatives ou positives.

Définissez une durée pour commencer

Pour commencer votre méditation, il est indispensable de définir une durée pendant laquelle vous êtes libre.

Pour y arriver, réglez l’alarme de votre téléphone.

En effet, lorsqu’on médite, le temps évolue à une vitesse incroyable ou le temps est presque différent.

Pour éviter donc de vous faire surprendre par le temps, définissez à l’avance une durée durant laquelle vous ne serez pas dérangé.

Définissez un laps de temps

Se fixer un laps de temps pour la pratique de cette méditation est également une bonne idée.

Par jour, vous pouvez fixer 10 minutes pour cette méditation.

Avec le temps, vous pouvez prolonger la durée.

Pour le respect strict de cette astuce, couplez la méditation de pleine conscience avant ou après une autre activité que vous pratiquez au quotidien.

Vous pouvez le faire après le brossage des dents par exemple ou avant ou après avoir pris votre douche.

Somme toute, pour progresser dans cette méditation et profiter de ses bienfaits, pratiquez-la régulièrement et à un très bon rythme.


Articles connexes :

Comment arrêter une toux asthmatique?

Quel lien entre le stress et le blocage du diaphragme ?